Une artiste au fil de l’eau
15325
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-15325,bridge-core-1.0.4,stockholm-core-1.0.1,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1200,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-18.0.9,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Une artiste au fil de l’eau

Bateau-atelier

MES RECHERCHES PHOTOGRAPHIQUES ET DESSINÉES

Vers l’âge de dix ans, je suis entrée par un soupirail dans l’atelier d’un artiste très connu.
Cette effraction, avec la complicité de son fils, me fit forte impression car il n’était évidemment pas question que les enfants entrent dans l’atelier, lieu secret de l’élaboration de l’œuvre paternelle. Le choc fût double : l’interdit mettant mes sens en alerte, rendit au présent plus  d’acuité et la découverte du travail de ce peintre m’éblouit. Cette révélation guida mon choix de vie.

AUTODIDACTE

Malgré une maîtrise en Arts Plastiques à la Faculté de Paris 1 où j’ai appris principalement l’histoire de l’art, je me considère comme autodidacte car je n’ai pas eu d’enseignement pratique me formant au dessin et à la photographie. Des amis photographes m’ont initié aux techniques de la photographie. Quant au dessin j’ai travaillé seule.

L’EFFRACTION ET LA RÉSONANCE POÉTIQUE

Ma démarche photographique se définit comme une quête au sein du réel pour trouver les failles qui le constitue. L’effraction et la résonnance poétique sont deux termes qui définissent bien mon travail photographique.

Je cherche dans les interstices de ce qui existe quelques grammes de poésie. Cette poésie n’est pas dans le monde propre et aliéné que l’on nous propose mais dans la boue des choses en devenir où se cache un supplément d’âme, d’où mon attrait pour les lieux abandonnés, en construction, les zones industrielles.

La brume, la nuit, l’eau, les reflets, les ombres, tous ces filtres  paradoxaux transmutent la réalité en autre chose de plus impalpable. C’est sans autorisation que je suis entrée dans tous les chantiers photographiés la nuit ainsi que dans  la « Piscine de Moscou ».

Cela oblige à une vigilance de chaque instant et une plus grande intensité dans l’urgence. Le film Stalker d’Andreï Tarkovsky a inspiré mon travail. « Pelleteur de nuages » comme dit Fred Vargas.

L’ÂME DU MONDE

Une sorte de sauvagerie sous-jacente mène le fil rouge de ma création. Elle se retrouve aussi dans mes dessins peuplés d’êtres hybrides et d’animaux bizarres.

Je vais là où je veux, sans souci de cohérence apparente.

Seuls l’urgence  de ma foi en un sujet, le rythme, l’étonnement et un peu de beauté je l’espère, comptent.

Les cadrages souvent rapprochés de mes photos confinent le sujet dans un lieu restreint, pour nier tout contexte et voir les détails comme un tout organisé qui se suffit à lui même. Ma myopie y est aussi pour beaucoup, je laisse les grands espaces  à ceux qui ont un regard d’aigle.

Dans certaines séries comme « Animaux dans des bulles », « Taches », « Ombres chinoises » et « Tableaux d’insectes », le dessin est cerné d’un trait noir ou bien les éléments sont construits comme une ronde qui relie chaque élément aux autres,  tel l’Ouroboros qui se mord la queue.

Comme une boule à facettes, chacun d’entre nous reflète une partie de l’âme du monde.

Je traque sans relâche ces taches dans la ville
et j’éclate de rire toute seule devant tant de trésors gratuits.

ACQUISITIONS DES MUSÉES

• 1992 – Etablissement Public du Grand Louvre et
Bibliothèque Historique de la Ville de Paris
• 1993 – Musée de l’Elysée à Lausanne
• 1996 – Musée Carnavalet
• 1997 – Musée Français de la Photographie de Bièvres
• 1998 – Musée de la Photographie de Charleroi

DIVERS

• 1991 à 1996 – Travaux d’auteur distribués par l’agence Vu
1993 – Bourse des Affaires Culturelles de la Ville de Paris
• 2013 – Vidéo sur Youtube de Claude Yvans intitulée » Urban », interview des artistes exposés à l’ Espace d’Art Contemporain Eugène Beaudoin, Antony

LES PRINCIPALES COLLABORATIONS

 

• Journaux et magazines : Le Monde, Libération, l’Humanité, Témoignage Chrétien, Lire, Marie-France, Le Moniteur des Villes, Nova Magazine, La Gazette de l’Hôtel Drouot, Investir, Le Magazine du Bibliophile, l’Avant-Scène théâtre, The Bulletin Belgique, Editions Alternatives théâtrales Belgique, Mezzanine Russie.

 

• Editeurs : Editions Urgence, Viviane Hamy, Gallimard

LES PUBLICATIONS

 

• Revues
– Hiver 1989 : Photographies de Michèle Schembri « Juste l’eau et le feu, la nuit », Vis A Vis international n°3
– Eté 1992 : « d’Oslo à Bergen » , Vis A Vis international n°12
– 1993 : « Cantieri-Chantiers », Michèle Schembri, catalogue/affiche de l’exposition à la Galerie Arena, Arles
– 1995 : « Paysage intime », catalogue de l’exposition, photographies de JillCuliner/Michèle Schembri/Hubert Didona, Château de Tours
– 1996 : « Michèle Schembri/Frank Thiel », catalogue de l’exposition, le Parvis, Tarbes
– 1996 : « Ruins and Constructions of Michèle Schembri », Ars magazine, New-York
– 1996 : Michèle Schembri   film « Frénésie-Watusi », programme cinéma de la 5ème Biennale Internationale du Film sur l’Art, Centre Pompidou
– 1996 : Catalogue « Forum », le Parvis, Tarbes
– 1997 :  » Le bal des ombres « , revue « Images » n°38, Photographies de Michèle Schembri
– 1998 : 68 ème Salon de Printemps, catalogue, Clichy
– 1998 : « First steps  » Compagnie Thor, affiche/catalogue 1990-1998, Thierry Smits, Bruxelles
– 2000 : N° spécial an 2000, revue « Images » n°44/45
– 2000/2001 : « Le labyrinthe des apparences »,  revue de l’Université de Bruxelles
– 2008 : « Images et mémoires », catalogue/affiche de l’exposition « Venus d’ Ailleurs », l’AIDDA, Paris

 

• Livres
– 1993 : « Photographies » de Michèle Schembri, éditions Item, Paris
– 1998 : « Les gaufrettes amusantes », éditions Chambre à Part, Strasbourg
– 2005 : « Jeux et Mots de Pieds », poésies Kathleen Hyden-David, photographies Michèle Schembri, Paris
– 2010 : « Bêtes », photographies de Michèle Schembri, éditions A ContreVue, Paris
– 2011 : « Première de Couv », éditions Chambre à Part, Strasbourg

3c
LES EXPOSITIONS COLLECTIVES

 

• Photo
– 1992 : « L’invitation au voyage », Centre Méditerranéen de la Photographie, Bastia, France
– 1995 : « Paysage intime », Photographies de Jill Culiner/Michèle Schembri/Hubert Didona, Château de Tours
– 1996 : « Michèle Schembri/Frank Thiel », Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées, Tarbes
– 1997 : « Art’Alès 99 », Michèle Schembri photographie/Marie-Claude Griffon peinture, Caveau de l’Alma, Alès
– 1998 : « Les gaufrettes amusantes », Chambre de Commerce et d’Industrie de Strasbourg et du Bas-Rhin, Strasbourg
– 1998 : « Les gaufrettes amusantes », L-Bank, Karlsruhe
– 1999 : « Alexandra Perez peinture/Michèle Schembri photographie », Galerie du Théâtre Rutebeuf, Clichy
– 2000 : Galerie 1900-  2000, Salon Paris Photo, Carrousel du Louvre
– 2002 : « Le printemps de lagalerie « , Galerie « lagalerie », Paris
– 2005 : « Petits formats et  papiers », Galerie Nymphéa, Paris
– 2006 : « 2ème Festival d’Art  Faune Flore » en Périgord Pourpre, Château de Saussignac
– 2006 : « L’image de l’autre dans la photographie », Mairie du 18eme, Paris
– 2008 : « Home? figures des migrations », Galerie Villa des Tourelles, Nanterre
– 2010 : « Première de Couverture », Médiathèque intercommunale
de  Sélestat et Chambre à Part, Sélestat
– 2013 : « Urban » Espace d’Art Contemporain
Eugène Beaudoin, Antony

 

• Dessin
– 2017 : Invitée aux journées portes ouvertes de Fontenay sous Bois
– 2018 : « TWINS », Danièle Schembri-Nicolaï linogravures/Michèle Schembri dessins, Carpe Diem Café, Paris
– 2019 : « Trolls et Bestioles », Musée de l’Art Fantastique, Bruxelles

4c
LES EXPOSITIONS PERSONNELLES

 

• Photo
– 1993 : « Cantieri-Chantiers », Michèle Schembri, Galerie Arena, Arles
– 1993 : « Cantieri-Chantiers », Michèle Schembri, Galerie ImagoLucis, Porto
– 1997 : « Photographies » de Michèle Schembri, Musée Français de la Photographie, Bièvres
– 1997 : « Dépôt de Bêtes », Galerie Aurus, Paris
– 1998 : « Dépôt de bêtes », Galerie La Comédie du Regard, Montpellier
– 2001 : « Des villes et des champs », Galerie La Chambre Claire, Paris
– 2006 : « Portraits au cœur et Zoom d’animaux », Galerie la Chambre, Strasbourg
– 2007 : « Images du chantier, Au travail! « Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration, Paris
– 2008 : « Venus d’ailleurs », Galerie Autres Regards, Paris
– 2008 : « Venus d’Ailleurs » Péristyle de l’Hôtel de Ville, Rennes
– 2009 : « Allez les petits » Espace Gérard Philipe, Ivry
– 2010 : « Habitants, Portraits du 19eme », dans le cadre du Parcours d’Art Contemporain du 19ème, Paris
– 2015 : « Dessins de Michèle Schembri », Atelier R.G, Paris